Lectures

Lectures · 20. mai 2020
Baptiste Morizot est un philosophe également pisteur d’animaux. Ce récit mêle observation du loup, pistage de l’ours et pensée philosophique sur ce que nous enseigne les vers de terre. C’est aussi un plaidoyer pour que nous retrouvions notre passion de pisteurs enfouie dans nos gènes et dans notre cerveau. Et si notre intelligence s’était développée au fil des millénaires grâce à l’art de pister et de lire l’invisible dans les traces, grâce à la nécessité de...
Lectures · 15. mars 2020
Au-delà de la collapsologie, Pablo Servigne et Gauthier Chapelle explorent les conditions de l’entraide, entre humains et dans la nature. Le groupe est une cellule vivante, disent-ils, dont la membrane que la cellule crée elle-même, est à la fois perméable et sécurisante. Autre condition de l’entraide : que chacun se sente égal à l’autre. Où l’on revient sur la sélection naturelle, qui n’est pas la loi du le plus fort mais celle du groupe le plus adapté, le plus...
Lectures · 07. octobre 2019
Lisa Garnier propose un état des lieux des connaissances scientifiques sur la relation entre notre bien être individuel et collectif et notre connexion de la nature. Effet waouh déjà évoqué, science participative, découverte de la coopération dans le monde vivant, valorisation des émotions, en particulier positives que l’on éprouve vis-à-vis de la nature, les pistes sont nombreuses pour sortir de l’«âge de glace» émotionnel que nous traversons. Allons en nature, nous...
Lectures · 16. mai 2019
Stéphane Durand nous faire parcourir des paysages français changeants au fil des millénaires, aujourd’hui disparus. Imaginez une France glaciaire et désertique où la vie, y compris humaine ne subsiste qu’en Aquitaine et dans quelques refuges méditerranéens. Puis une France peuplée d’arbres centenaires, de castors qui modèlent les rivières et les clairières, de chamois et d’aurochs en plaine et bord de mer, et la terre et la mer liées dans leur fonctionnement par les arbres...
Lectures · 02. mars 2019
Génial paléoanthropologue, Pascal Picq nous ramène à notre humanité la plus essentielle, marcher. Marcher pour se déplacer vers de nouveaux territoires, pour se nourrir, pour penser. Comment un jour nous nous sommes non pas redressés mais retrouvés au pied de notre arbre, toujours à la verticale, sans trop savoir quoi faire de nos mains. Comment nos adaptations physiologiques nous permettent d'être les animaux les plus endurants, ne connaissant qu'une seule allure, le trot. Comment la...